Le problème avec le temps des apéros, c’est que c’est comme le temps des cerises… ça passe…et ça nous laisse avec un sourire au coin des lèvres, une peau toute bronzée et quelques kilos stockés sur les hanches et le ventre. Sur le chemin de l’école, c’est le « check miroir » dans l’entrée qui nous rappellera qu’il est plus que temps de reprendre l’entrainement !
Certains vont s’inscrire à la salle de sport, d’autres reprendre le tennis, la boxe ou encore le foot. Mais quoi qu’il arrive, tout le monde devra bosser son cardio ! Et pour ça, quoi de mieux que le running ? Le running, le jogging, la course à pied !! ! Courir… quelle belle invention !

 

Mais qui a eu cette idée folle, un jour, d’inventer le running ?

obama course run obstaclesC’est l’Américain Franck Shorter, champion olympique à Munich en 1972 qui, quelques années après l’obtention de son titre, a cherché à démocratiser la course à pied dans son pays (d’abord) pour lutter contre l’obésité due à la mal bouffe et à la sédentarité. Et oui, déjà à l’époque la junk food et les voitures n’étaient pas les amis de la santé publique.
Comme quoi finalement, Michelle Obama n’a fait que répéter l’histoire lorsqu’elle a inventé la Color Run, la Bubble Run et autres courses fun ou à obstacles pour faire courir les citoyens Américains !

Et c’est vrai que ça a fonctionné ! Le running est devenu un vrai phénomène de société. Aujourd’hui c’est plus de 80 millions d’européens qui courent dans les parcs, les forêts, les rues ou les salles de sport, soit 36 % des 15-65 ans.
Effectivement, le running est facile d’accès, se pratique n’importe où et ne demande pas beaucoup d’investissement. C’est ce que nous confirmait Antoine, coureur amateur, après avoir franchi la ligne d’arrivée du DEFINATOR Nantes 2017 : « Je cours régulièrement, cela me détend ! Je peux courir partout et n’importe où, il me suffit d’avoir ma tenue de sport… un tee-shirt technique, un short ou un collant selon la saison et ma paire de chaussures de running. »

 

Qui pratique la course à pied et surtout… pourquoi ???

En France, ce sont 36 % de la population qui arborent fièrement leurs paires de running shoes pour avaler des kilomètres de bitume ou de poussière ! Et c’est en Aquitaine qu’on court le plus (sources).

Le runner est légèrement plus masculin que féminin mais on tend de plus en plus à l’égalité. Les chiffres parlent…, les pratiquants de la course à pied font leur jogging plutôt seul et en moyenne une fois par semaine.

Et pour quelle raison ? C’est pour améliorer leurs conditions physiques et être en bonne santé que 57 % des pratiquants de la course à pied ont commencé à courir. 36 % des coureurs ont choisi ce sport pour perdre du poids, 28 % pour se lancer un défi personnel et 26 % pour lutter contre le stress.

 

Et courir en compétition… why not !

running homme course obstaclesAinsi, 10 % des français participent à une course et plus en compétition dans l’année. Au choix Marathon, Trail, semi -Marathon, 10 km de course à pied…
Quant au mouvement des courses fun telles que Mud Day, Color me Rad ou DEFINATOR, il a permis en 3 ans une augmentation de 7 % des coureurs en compétition. Dans ce cas, le runner ne cherche pas forcement à gagner une compétition aussi éprouvante qu’un Marathon, mais bien souvent une expérience d’entrainement au running fun et excitant.

Un tel engouement pour les disciplines de course a pied, c’est bon pour le corps, c’est bon pour le cœur, et c’est bon pour la tête. Alors n’oubliez pas, 30 minutes d’activité par jour – on accepte la marche rapide – vous permettra de brûler des calories, vous vider la tête, améliorer votre digestion, réduire les risques de maladies cardio-vasculaires et bien d’autres bienfaits que nous vous détaillerons dans un prochain article… Restez à l’écoute ! Et d’ici là, continuez votre entrainement pour DEFINATOR 2018 le 14 octobre à Frossay, aux portes de Nantes, Saint Nazaire et Pornic. Les inscriptions c’est ICI ! 

Run Forest runnnn !!!!!!

Post Récents

Laisser un commentaire